La France a engagé une procédure de retrait de la Légion d'honneur de Bachar al-Assad

1 / 2

La France a engagé une procédure de retrait de la Légion d'honneur de Bachar al-Assad

Le retrait de la légion d'honneur accordée au leader syrien était en suspens depuis de nombreux mois. 

La France a engagé une procédure de retrait de la Légion d'honneur attribuée au président syrien Bachar al-Assad, a déclaré lundi soir l'entourage du président Emmanuel Macron.

"L'Elysée confirme qu'une procédure disciplinaire de retrait de la Légion d'honneur", la plus haute distinction française, "à l'endroit de Bachar al-Assad a bien été engagée", a indiqué la présidence de la République.

En novembre dernier, Christophe Castaner alors porte-parole du gouvernement, avait jugé que cette possibilité de retirer au leader syrien cette distinction relevait d'une "question légitime".

Dans sa longue interview de dimanche soir Emmanuel Macron a justifié les trois frappes, réalisées conjointement avec la Grande Bretagne et les Etats-Unis, sur trois sites syriens de production d'armes chimiques. Mais il avait aussi tenu à préciser que "la France n'a pas déclaré la guerre au régime de Bachar al-Assad".

Futur ex-grand-croix de la légion d'honneur?

Le président syrien avait été fait grand-croix (le plus haut grade) de la Légion d'honneur par Jacques Chirac en 2001, peu après avoir succédé à son père Hafez al-Assad à la tête du pays.

La procédure de retrait de la Légion d'honneur appartient au Grand maître de la Légion d'honneur, à savoir le président de la République en exercice. Emmanuel Macron a déjà engagé l'an dernier la même démarche de déchéance contre le...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages