France: Emmanuel Macron officialise la fin de l'opération Barkhane

AP - Eric Gaillard

Le président français s'est exprimé solennellement ce mercredi 9 novembre 2022 depuis le porte-hélicoptères amphibie Dixmude, à Toulon, dans le sud de la France, pour présenter la nouvelle stratégie de Paris en matière de défense. Emmanuel Macron a officialisé la fin de l'opération Barkhane, et a annoncé que la nouvelle stratégie française en Afrique serait finalisée sous six mois.

La guerre en Ukraine a rebattu les cartes et désormais la lutte contre le terrorisme n'est plus la mission première des armées françaises. Après des années de lutte antiterroriste au Mali, « j'ai décidé, en coordination avec nos partenaires, d'officialiser aujourd'hui la fin de l'opération Barkhane », a déclaré le président Macron ce mercredi à Toulon.

Le chef de l'État y voit une « conséquence » de l'évolution de la situation au fil des derniers temps, alors que les autorités actuellement en charge à Bamako travaillent avec le groupe paramilitaire russe Wagner.

L'annonce n'aura pas de conséquence immédiate. L'armée française a déjà quitté le Mali, en août. Mais elle comprend encore 3 000 militaires déployés au Niger, au Tchad et au Burkina Faso. Paris disposent aussi de forces prépositionnées au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Gabon et à Djibouti, rappelle notre envoyé spécial à Toulon, Franck Alexandre.

À l'avenir, « nos interventions devraient avoir de meilleurs délais et dès le début. Nous ne voulons pas rester engagés pendant une durée illimitée dans des opérations extérieures », plaide Emmanuel Macron.

Le président français, qui s'est exprimé devant les hauts gradés des forces armées et des diplomates à bord d'un porte-hélicoptères, n'a pas annoncé de réduction immédiate des effectifs déployés.


Lire la suite sur RFI