France: Emmanuel Macron lance le sommet mondial pour la conservation de la nature

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le congrès mondial de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a démarré à Marseille, dans le sud de l'Hexagone, sous la présidence d'Emmanuel Macron. En ouverture, le chef de l'État français s'est engagé à ce que la France protège mieux son espace maritime en Méditerranée d'ici à 2027.

Le congrès mondial de l'UICN a pris son essor, rapporte notre envoyée spéciale à Marseille, Agnès Rougier. L’UICN est une organisation internationale hybride, qui regroupe aussi bien des associations et des ONG, que des agences publiques, des représentants des États comme des communautés locales.

Durant les mois précédents le congrès, les membres de l’UICN ont proposé des motions qui abordent tous les angles de la protection de la biodiversité : la déforestation, la lutte contre le trafic d’espèces, l’agriculture durable ou encore la protection des océans. Et ces motions vont être discutées à partir de ce samedi et pendant une semaine, dans des centaines de tables rondes, conférences et ateliers. Beaucoup de scientifiques sont présents, et c’est aussi pour eux l’occasion de rencontrer des membres de la société civile. L’UICN tient également les comptes de la biodiversité à travers la publication annuelle de la liste rouge des espèces protégées, et la nouvelle liste de 2021 doit justement être présentée aujourd’hui.

Après une introduction musicale et dansée par une jeune compagnie marseillaise, le président Macron a accueilli vendredi sur scène les représentants politiques, de la finance et de la société civile.

Benoît Payan, le maire de Marseille, a plaidé pour la sauvegarde de la Méditerranée, qui a perdu 20% de sa biodiversité en 20 ans. Le photographe Sebastião Salgado a demandé l’interdiction totale d’exportation du bois issu du plus grand puits de carbone terrestre de la planète.

Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne, avouant d’abord son engagement pour sauver son animal totem, la baleine, a affirmé que la finance prendra sa part dans le combat contre le changement climatique et la perte de biodiversité.

Des annonces sur les aires marines protégées

De son côté, le président Macron a endossé une nouvelle fois ses habits de chantre de l’environnement quand il s’est exprimé en annonçant une augmentation de la surface des aires marines protégées en Méditerranée, une initiative européenne sur les pesticides ou l’organisation d’un One Ocean Summit en France après avoir rappelé les efforts réalisés dans la lutte contre l’artificialisation des sols, contre la déforestation.

Il essaye de dresser encore le bilan de ses actions alors que ses adversaires lui reprochent de ne pas en avoir, rappelle notre envoyée spéciale à Marseille, Valérie Gas. Valérie Pécresse présente, elle aussi, au congrès a taclé Emmanuel Macron en déclarant qu’on avait surtout vu « beaucoup de coups en matière écologique » durant le quinquennat. Un quinquennat qui arrive à son terme. À Marseille, Emmanuel Macron a commencé à préparer la suite.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles