En France, Emmanuel Macron choisit la dissolution face au résultat historique de l'extrême droite

Le président français a annoncé dimanche la dissolution de l'Assemblée nationale après le résultat historique obtenu par le Rassemblement national aux élections européennes. Un pari très risqué, qui pourrait bien déboucher sur une cohabitation entre Emmanuel Macron et l'extrême droite.

Le coup de poker est aussi inattendu que risqué. En prenant acte du résultat historique de l'extrême droite, dimanche 9 juin, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé la dissolution de l'Assemblée nationale, renvoyant les Français aux urnes les 30 juin et 7 juillet.

"Les défis qui se présentent à nous, qu'il s'agisse des dangers extérieurs, du dérèglement climatique et de ses conséquences, ou des menaces à notre propre cohésion, ces défis exigent la clarté dans nos débats, l'ambition pour le pays et le respect pour chaque Français. C'est pourquoi, après avoir procédé aux consultations prévues à l'article 12 de notre Constitution, j'ai décidé de vous redonner le choix de notre avenir parlementaire par le vote. Je dissous donc ce soir l'Assemblée nationale", a déclaré le chef de l'État.

À lire aussiConquis par Jordan Bardella, les jeunes se pressent au dernier meeting du Rassemblement national


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Jordan Bardella, l'atout séduction de l'extrême droite française
Européennes : victoire écrasante du Rassemblement national, Macron dissout l'Assemblée nationale
La dissolution de l'Assemblée, prononcée six fois sous la Ve République