France : la double peine des femmes immigrées victimes de violences sexuelles

A l'occasion du troisième anniversaire du Grenelle contre les violences conjugales le 3 septembre, la première Ministre française Elisabeth Borne a annoncé une série de mesures pour améliorer la prise en charge des femmes victimes. Parmi elles, les femmes immigrées sont confrontées à des difficultés supplémentaires : la barrière de la langue et le manque d'accès à l'information les empêche souvent de porter plainte ou de se rapprocher de structures d'aides. Un reportage de Charlotte Daran et Maude Petit-Jové.