"La France doit soutenir les femmes afghanes qui résistent" : l'appel de huit militantes féministes

·1 min de lecture

Agsous Zahra (militante féministe), Irène Ansari (Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie), Marie-Noëlle Bas (présidente des Chiennes de Garde), Flor Beltran(Las Rojas), Nadia Chaabane (Collectif de Féministes Tunisiennes), Haidar Shoukria (Negar soutien aux Femmes d'Afghanistan), Anne Leclerc (Collectif National pour les Droits des Femmes) et Suzy Rojtman (Collectif National pour les Droits des Femmes) interpellent le gouvernement français et l'appellent à agir pour améliorer la situation des femmes afghanes qui se détériore depuis le retour au pouvoir des talibans. Voici le texte de leur tribune :

"Les talibans ont changé, prétendent-ils. 

Il y a 25 ans, nous avions constaté que leur principale obsession étaient les femmes. Ils ont éradiqué par leurs décrets officiels leurs droits fondamentaux et les plus élémentaires en les rendant mineures et dans une situation précaire. Elles n'existaient plus sans la présence d'un mâle, si petit soit-il, pour leur donner vie. D'autres personnes n'étaient pas oubliées non plus dans la restriction drastique des droits : minorités sexuelles, journalistes, artistes, etc... L'horreur. La culture, le divertissement : des ennemis à combattre. 

"

Des femmes se terrent chez elles!

"

En 2021, ce qui nous vient d'Afghanistan ne nous permet pas de voir de grands changements : non mixité imposée à l'université, y compris au niveau des profs, avec notamment le port d'une abaya et d'un niqab. Ce qui fera que par manque de profs, les femmes ne pou...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles