France : disparition du comédien populaire Claude Brasseur à l'âge de 84 ans

·1 min de lecture

Le comédien Claude Brasseur est décédé à l’âge de 84 ans ce 22 décembre. Cet acteur immensément populaire a tourné dans les plus grands succès du cinéma français.

En quatre-vingt-dix films et deux Césars, Claude Brasseur avait fait honneur à la lignée de saltimbanques dont il était issu. Ses parents Pierre Brasseur et Odette Joyeux avaient été deux monstres sacrés du cinéma et du théâtre. À défaut d'un foyer chaleureux, ils lui avaient transmis le goût du spectacle.

C'est la télévision qui lui avait donné sa première légitimité dans les années 1960 notamment avec la très populaire série « Vidocq », l'histoire de cet aventurier ancien bagnard et policier.

Acteur au cinéma et au théâtre

Le cinéma lui fait très vite les yeux doux. Georges Lautner le fait tourner dans « Les seins de glace » aux côtés d'Alain Delon et de Mireille Darc et le réalisateur Yves Robert dans de grands succès comme « Un éléphant, ça trompe énormément ». L'histoire de quatre copains quadragénaires en pleine crise existentielle, interprétés par Jean Rochefort, Victor Lanoux et Guy Bedos. Le film aura une suite avec « Nous irons tous au paradis ».

Dans les années 1980, il incarne le père dentiste de Sophie Marceau dans « La boum » de Claude Pinoteau, un film sur l'adolescence plébiscité par le public. Avec quinze millions d'entrée en Europe, le long-métrage est un véritable phénomène de société.

Claude Brasseur était également un homme de théâtre. Il a sans relâche joué les classiques et les contemporains. Parmi ses derniers rôles au cinéma, celui d'un retraité râleur au coeur tendre dans la comédie « Camping » décliné en série à succès pour le cinéma français.