En France, la diaspora algérienne tente d’entretenir "la flamme du Hirak"

À quelques jours d’une grande mobilisation prévue le 1er novembre, qui coïncidera avec la date d'un référendum constitutionnel et avec l'anniversaire du début de la guerre d’indépendance en Algérie, la diaspora algérienne tente d’entretenir en France "la flamme du Hirak", mouvement massif de contestation du pouvoir algérien, mis sous l'éteignoir de l’autre côté de la Méditerranée par le confinement et une vague d'arrestations.