France: deux précieux pistolets de Napoléon Ier vendus aux enchères pour 1,69 million d'euros

Considérés comme des « trésors nationaux » en France, deux pistolets qui ont appartenu à Napoléon Bonaparte ont été vendus aux enchères dimanche 7 juillet pour la somme de 1,69 million d'euros. L'identité de l'acquéreur n'a pas été divulguée.

Deux pistolets richement décorés ayant appartenu à Napoléon Ier jusqu’à sa première abdication en 1814, classés « trésors nationaux » en France, ont été vendus aux enchères pour 1,69 million d’euros (avec frais), a indiqué la maison de vente Osenat dimanche 7 juillet. Vendus dans leur précieux coffret de bois (ronce de noyer, ébène, velours vert brodé d’or...) et avec leurs accessoires, « ces deux pistolets à percussion, incrustés d’or et d’argent, où le profil de l’empereur est représenté », étaient estimés de 1,2 à 1,5 million d’euros, avait déclaré à l’AFP Jean-Pierre Osenat, expert.

Les maisons de vente Osenat et Rossini, organisatrices des enchères à Fontainebleau, en région parisienne, n’ont divulgué aucune information sur l’acheteur, mais considèrent que la vente a été un succès. Les deux armes ont été « considérées comme un trésor national » par la Commission consultative des trésors nationaux dans un avis accompagnant un arrêté de refus de leur certificat d’exportation publié au Journal officiel samedi.


Lire la suite sur RFI