La France demande "la libération immédiate" de l'opposant bélarusse Roman Protassevitch

·1 min de lecture
Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian, le 28 octobre 2020 à Paris. - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian, le 28 octobre 2020 à Paris. - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian condamne "très fermement" le détournement d'un avion commercial de la compagnie Ryanair par les autorités du Bélarus, et demande "la libération immédiate" de l'opposant au régime Roman Protassevitch ainsi que celle de Sofia Sapega, arrêtés dimanche à leur arrivée à Minsk.

"La France condamne très fermement ces agissements", écrit le ministre dans son communiqué publié ce lundi soir. "Ils constituent une atteinte grave et illégale à la sécurité de l'aviation civile internationale, tout autant qu'aux intérêts de sécurité des Européens s'agissant du détournement d'un vol opéré par une compagnie européenne, opéré entre deux capitales européennees et transportant majoritairement des ressortissants d'Etats membres de l'Union européenne".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La communauté internationale s'est émue ce lundi du procédé et de l'interpellation de cette jeune figure de la contestation, et suggère désormais un renforcement des sanctions contre le Bélarus. L'Union européenne a notamment décidé lundi soir de fermer son espace aérien aux appareils du pays, pour sanctionner le régime d'Alexandre Loukachenko accusé d'avoir dérouté un avion de ligne européen pour arrêter un dissident, selon un porte-parole du conseil.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles