France - Danemark au Stade de France : pourquoi certains supporters sont inquiets

Supporteurs coincés derrière des barrières, délinquants qui enjambent les grilles, policiers qui font usage de gaz lacrymogènes... L'image a terni la France dans le monde entier le week-end dernier, lors de la finale de la Ligue des Champions . Six jours après ce fiasco , le Stade de France accueille ce vendredi soir la rencontre France-Danemark en Ligue des nations. Cette fois, plus de 2.000 policiers et gendarmes sont sur le qui-vive pour éviter d'essuyer une nouvelle polémique à deux ans des Jeux Olympiques de Paris.

80.000 spectateurs attendus

La rencontre est particulière, notamment pour les 80.000 spectateurs attendus dans l'enceinte de Saint-Denis. Malgré des messages rassurants du gouvernement, certains hésitent encore à se rendre au Stade de France.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"J'ai prévu d'y aller avec mes enfants, mais pour leur premier match au Stade de France, je n'ai pas envie de me retrouver au milieu des bombes lacrymo. J'hésite franchement", explique Béatrice. "Mais si on y va, ce sera en taxi. En espérant ne pas avoir à terminer à pied."

"On est là pour gagner le match"

Du côté des joueurs, hormis Karim Benzema qui était sur le terrain, tous ont regardé la finale de la Ligue des Champions depuis Clairefontaine. Malgré tout, les Bleus n'ont pas peur de se rendre au Stade de France, comme l'a rappelé Guy Stéphan, qui remplace Didier Deschamps, retenu par un drame familial. "Je n'ai pas de crainte particulière, et j'espère fort...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles