La France, un désert médical selon l'UFC-Que Choisir

© DR

Une carte interactive publiée par l'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir met en évidence l'accès déplorable aux praticiens en France, qu'ils soient médecins généralistes, gynécologues, ophtalmologues ou pédiatres... Selon l'association, il y a urgence à réguler les installations des praticiens et à veiller à leurs tarifs pour que la fracture sanitaire ne s'aggrave pas davantage dans les années à venir.

C’est une fracture sanitaire d’une ampleur alarmante, qui s'est installée en France, alerte l'UFC Que Choisir. Près d’un quart des Français (15, 3 millions sur 67 millions) éprouvent en effet des difficultés pour avoir une consultation chez un généraliste. Un chiffre bien supérieur à ceux avancés par le ministère de la Santé qui estimait en 2018 entre 3,7 millions et 7,4 millions le nombre de Français vivant dans une zone sous-dotée en généralistes.

►À lire aussi : Déserts médicaux en France: le cri d’alarme des maires ruraux

Pour mener son étude, l'UFC-Que Choisir a croisé deux critères : l'éloignement géographique des médecins (accessibles à moins de 45 minutes de route) et les tarifs pratiqués (dépassements d'honoraires ou non).

►À lire aussi : France: les internes en médecine en colère et en grève


Lire la suite sur RFI