"En France, le désenclavement des populations immigrées et de leurs descendants est urgent"

·1 min de lecture

Benjamin Beauchu, animateur de la Commission citoyenneté de République souveraine, et Marc-Antoine Frebutte, membre du même mouvement, analysent les difficultés que rencontrent les étrangers et Français d'origine immigrés.

L’INSEE a mis en lumière une mortalité deux fois plus importante pour les étrangers que pour les Français durant l’année 2020, conséquence de la première vague du Covid-19. Ce chiffre frappant pourrait révéler d'autres données : 38 % des immigrés en France sont pauvres – 44 % pour ceux qui viennent d’Afrique – et le taux de chômage est de 19,3 % pour les actifs nés hors de l’Union européenne.Plus de la moitié des ménages d’immigrés africains et maghrébins vivent dans des quartiers où le logement social dépasse les 25 %, le plus souvent dans les anciens bassins industriels, aujourd’hui en déshérence. Les enfants d’immigrés sont trois fois plus touchés par le chômage que les autres. La situation des immigrés et de leurs enfants en France aujourd’hui est le reflet des échecs des orientations politiques, économiques, idéologiques des partis qui se sont partagé le pouvoir depuis 40 ans.DésindustrialisationTout ceci n'est pas le fruit du racisme systémique des Français. C'est la conséquence des choix économiques, politiques, sociaux, des gouvernements de droite comme de gauche qui se sont succédé. En 1990, les ménages ouvriers en France représentaient 32 % de la population, plus de 70 % pour les immigrés du Maghreb. Mais la stratégie industrielle a été...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Rentrée scolaire : 22 établissements scolaires fermés en raison de cas de Covid-19, annonce Jean-Michel Blanquer

Rentrée obligatoire le 22 juin : la reculade de Jean-Michel Blanquer sur les précautions sanitaires

Rentrée obligatoire le 22 juin : "On ne pourra pas accueillir tous les élèves"

Ecoles : une distanciation "d'un mètre latéral" entre élèves à partir du 22 juin

Mercredi 22 avril : Collègues et hiérarchie sont persuadés que l'enseignement virtuel est incompatible avec la poursuite du programme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles