La France, une « démocratie défaillante » ?

Par LePoint.fr (avec AFP)
·1 min de lecture
Les abords de la tour Eiffel durant le confinement.
Les abords de la tour Eiffel durant le confinement.

Les libertés démocratiques semblent, elles aussi, contaminées par le nouveau coronavirus. Une longue étude publiée mercredi 3 février 2021 par The Economist diagnostique en effet un inquiétant reflux des fondements de la démocratie en 2020 dans près de 70 % des pays du globe. En cause ? Les restrictions provoquées par la lutte contre la pandémie. Et la France ne fait malheureusement pas exception.

Si le phénomène est mondial, la « suppression des libertés individuelles dans les démocraties avancées a été le fait le plus marquant de 2020 », relève l'étude. « L'abandon volontaire de libertés fondamentales par des millions de gens a été peut-être une des occurrences les plus remarquables de cette extraordinaire année [...], mais nous ne pouvons pas conclure que le haut niveau d'acceptation des mesures de confinement signifie que les gens dévalorisent la liberté? », a commenté Joan Hoey, responsable de l'étude. « ?Ils ont simplement jugé, sur la base des preuves [...], qu'éviter des décès catastrophiques justifiait une perte de liberté temporaire? », selon elle.

L'inquiétante note de la France

L'Hexagone, qui pointe à la 24e place sur 167 pays, est relégué dans la catégorie des « ?démocraties défaillantes? », avec un indice de démocratie s'élevant à 7,99 sur 10, contre 8,12 l'année dernière. La Belgique est aussi dans cette catégorie avec une note de 7,51. Pour les chercheurs du groupe britannique, la France a perdu des points en raison des « ?restrictions de la [...] Lire la suite