France: Déconfinement par étapes, réouverture des terrasses, cinémas et musées le 19/05

·3 min de lecture
FRANCE: DÉCONFINEMENT PAR ÉTAPES, RÉOUVERTURE DES TERRASSES, CINÉMAS ET MUSÉES LE 19/05

PARIS (Reuters) - Président d'un pays où l'épidémie de COVID-19 reste active et où la vaccination s'accélère, Emmanuel Macron a annoncé un calendrier progressif de déconfinement en quatre étapes en France, du 3 mai au 30 juin, dans une interview à la presse quotidienne régionale parue ce jeudi.

Lundi prochain, 3 mai, marquera la fin de la limitation de déplacement à 10 kilomètres autour du domicile. Le retour des élèves est prévu dans les collèges et les lycées.

Le couvre-feu national actuellement fixé à 19h00 sera décalé à 21h00 le 19 mai, à 23h00 le 9 juin avant d'être levé le 30 juin.

"Dès le 19 mai, il nous faut retrouver notre art de vivre à la française, en restant prudents et responsables : notre convivialité, notre culture, le sport...", dit le président de la République dans cet entretien notamment publié sur le site de Ouest-France.

Le mercredi 19 mai marquera la réouverture des terrasses avec des tables de six personnes maximum ainsi que des musées, cinémas, théâtres et salles de spectacle avec des jauges limitées : 800 personnes en intérieur et 1.000 en extérieur et un public assis. Idem pour les enceintes sportives.

Les activités sportives pourront reprendre dans les lieux couverts et en plein air avec des protocoles stricts.

La réouverture des cafés et restaurants avec des tables de six personnes maximum est annoncée pour le 9 juin.

A cette date, le télétravail, encouragé jusqu'ici, "sera assoupli en lien avec les partenaires sociaux au niveau des entreprises", dit le président.

Le 30 juin, la disparition du couvre-feu coïncidera avec la fin des limites de jauge si la situation sanitaire locale le permet, annonce également Emmanuel Macron.

Ces étapes pourraient toutefois être retardées dans les départements où pèse une menace de saturation sur les services de réanimation et où le taux d'incidence est durablement supérieur à 400 cas pour 100.000 habitants. Huit départements, dont Paris, sont actuellement dans ce cas.

"Les mesures seront nationales, mais nous pourrons actionner des 'freins d’urgence' sanitaires dans les territoires où le virus circulerait trop", prévient le chef de l'Etat.

Les lieux culturels et sportifs ainsi que les salons et les foires pourront accueillir jusqu’à 5.000 personnes.

Les discothèques restent fermées pour le moment.

PASS SANITAIRE

Les étrangers pourront venir visiter la France, première destination touristique mondiale, s'ils sont munis d'un pass sanitaire.

Pour les Français, le Parlement se saisira de la question d'un pass sanitaire, dans la mesure où les libertés publiques sont concernées.

"Ce pass, qui sera papier ou numérique, via l’application TousAntiCovid, permettra de montrer qu’on est vacciné ou testé négatif dans les deux jours qui précèdent. C’est juste et ça ne fracturera pas le pays", explique le chef de l'Etat.

Mercredi, la France comptait officiellement 5.879 patients soignés en réanimation à cause du COVID-19. Le nombre de personnes ayant reçu une dose de vaccin s'élevait à 14,8 millions.

Emmanuel Macron annonce à ce sujet l'ouverture à partir de samedi de l'ouverture de la vaccination "à tous les plus de 18 ans qui ont une surcharge pondérale sérieuse (indice de masse corporelle supérieur à 30)", une situation qui concerne selon lui 2,3 millions de personnes.

Le président souhaite "optimiser le fonctionnement de nos 1.700 centres de vaccination" avant d'ouvrir la vaccination à tous.

A un an de l'élection présidentielle, le chef de l'Etat élu en 2017 est aussi interrogé sur ses intentions.

Il affirme vouloir réformer "jusqu'au dernier quart d'heure" tout en se projetant sur "la décennie" à venir.

"Je me couche avec mes doutes et je me réveille avec des convictions reforgées", dit-il. "Dans la gestion d’un pays, il ne faut pas commettre de faute de temps. Nous avons une nouvelle décennie française à bâtir, qui sera la décennie de notre jeunesse."

(Rédaction France, édité par Jean-Stéphane Brosse)