France: décès de Frédéric Mitterrand, ancien ministre de la Culture à la «mauvaise vie»

L’ancien ministre français de la Culture Frédéric Mitterrand est décédé jeudi 21 mars à Paris, à l’âge de 76 ans, après une lutte de « plusieurs mois contre un cancer agressif », a annoncé sa famille à l'AFP. Neveu de l'ancien président François Mitterrand et ministre sous Nicolas Sarkozy, cette personnalité inclassable, grand cinéphile, avait indiqué en avril 2023 être « malade », sans en dire davantage.

Évoquant son « immense tristesse », Nicolas Sarkozy a rendu hommage sur X à « un homme profondément cultivé et délicat, un être à part, sensible et attachant, une personnalité inclassable si loin de la vie partisane ». « Il fut un ministre de la Culture enthousiaste et passionné, qui exerça ses fonctions avec panache et talent. Il laissera ses films, ses livres, ses émissions comme autant de témoignages de son amour pour l'art et pour la culture », a-t-il ajouté.

Il y a la sensibilité poétique et le drame humain. Dans Madame Butterfly, sa sublime adaptation de 1995 de l’opéra de Giacomo Puccini, Frédéric Mitterrand fait surgir la candeur et la sincérité de Madame Butterfly, vouée à un destin tragique.

Face à l’immense héritage culturel laissé par son oncle François Mitterrand – la Bibliothèque nationale française, la pyramide du Louvre ou l’Institut du monde arabe, notamment –, le bilan de Frédéric Mitterrand ne pèse pas bien lourd.

Ces dernières années, son engagement en faveur de son ami Roman Polanski, cinéaste en fuite de la justice américaine après plusieurs accusations de viols par des femmes alors mineures, n’a fait qu’empirer la réputation sulfureuse de Frédéric Mitterrand.

Du grand écran au petit écran


Lire la suite sur RFI