La France convoque l’ambassadeur de Chine en France pour protester contre ses propos "inadmissibles"

Jeanne Bulant
·1 min de lecture
Jean-Yves Le Drian (Photo d'illustration). - Stéphane de Sakutin - AFP
Jean-Yves Le Drian (Photo d'illustration). - Stéphane de Sakutin - AFP

La France a annoncé avoir convoqué l'ambassadeur de Chine à Paris, ce lundi, afin de protester contre les propos "inadmissibles" tenus la veille par ce dernier à l'égard d'un chercheur français jugé trop critique envers Pékin. Vendredi, le compte officiel de l'ambassade de Chine a publié un tweet traitant Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), de "petite frappe" pour avoir dénoncé des pressions chinoises sur des parlementaires français souhaitant se rendre à Taïwan.

"Dans nos relations avec la Chine, il n’y a pas de place pour les insultes et les tentatives d’intimidation contre des élus de la République et des chercheurs. Nous défendons ceux qui incarnent la liberté d’expression et la démocratie. Toujours et partout", a répliqué ce lundi le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

Et de poursuivre: "Les propos de l’ambassade de Chine en France et les actions contre des élus, chercheurs et diplomates européens sont inadmissibles. J’ai demandé que l’ambassadeur de Chine soit convoqué pour lui rappeler fermement ces messages".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ce week-end, Antoine Bondaz avait dénoncé ces emportements, déplorant "un sentiment d'impunité totale" et une "rhétorique décomplexée" de la diplomatie chinoise à l'étranger.

L'ambassade de Chine est coutumière des piques, sinon attaques en règle à l'encontre des détracteurs de la Chine.

Article original publié sur BFMTV.com