En France, le confinement a fait exploser les recettes fiscales liées au tabac

·1 min de lecture

Le confinement de l’an dernier en France a gonflé les recettes fiscales liées au tabac, rapporte aujourd’hui Les Échos qui a eu accès aux chiffres des douanes. Celles-ci ont grimpé à 15,3 milliards d’euros en 2020, soit 1,9 milliard de plus qu’en 2019.

Cette hausse de recettes fiscales est une aubaine pour les caisses de l’État en ces temps de dépenses budgétaires. Elle s’explique essentiellement par le confinement. Les Français n’ont pas pu acheter leurs cigarettes dans les villes frontalières où le tabac est moins cher, comme c’est le cas en Espagne ou en Belgique.

La preuve : des milliers de Français se sont rués jeudi sur la commune du Perthus, à la frontière espagnole, « prenant d'assaut » les tabacs, au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron sur de nouvelles restrictions.

La fermeture des frontières et les restrictions liées aux voyages à l’étranger ont également obligé les citoyens à acheter leurs cigarettes en France plutôt que dans les duty-free par exemple. Un phénomène qui réjouit les buralistes français qui se plaignent de la concurrence déloyale.

Un autre facteur est la hausse des taxes sur le tabac l’an dernier. Le prix moyen du paquet a ainsi dépassé la barre des 10 euros.

► À écouter aussi : Le mois sans tabac