France: un concours exceptionnel pour titulariser les contractuels dans l’Éducation nationale

Le ministre de l'Éducation nationale, Pap Ndiaye, a annoncé ce vendredi 26 août la création d'un concours exceptionnel de titularisation des enseignants contractuels, au printemps 2023, face à la crise majeure de recrutement des enseignants.

« Une organisation aussi vaste que l'Éducation nationale a besoin d'un volant d'enseignants contractuels. Nous allons ouvrir au printemps 2023 un concours exceptionnel de titularisation d'un certain nombre de ces enseignants (contractuels), selon des modalités qui seront bientôt précisées », a annoncé M. Ndiaye, lors de la conférence de rentrée.

►À lire aussi : Une rentrée scolaire sous tension en France face à la pénurie d'enseignants

L'Éducation nationale fait face à la crise de recrutement des professeurs en appelant des enseignants contractuels. « Cela s'est fait dans la fidélisation des enseignants contractuels de l'année passée, de la prolongation de leur contrat jusqu'au 31 août » et leur renouvellement à la rentrée, a ajouté le ministre de l'Éducation nationale. Auparavant, la plupart voyaient leur contrat interrompu pendant l'été.

« La vaste majorité de nos enseignants contractuels enseignaient déjà l'année passée, voire même les années précédentes. On peut estimer que 80, 90% des enseignants contractuels ont déjà une expérience d'enseignement », a assuré M. Ndiaye. L'Éducation nationale a recours cette année à quelque 3 000 contractuels, sur environ 870 000 enseignants.

Recours aux listes complémentaires

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI