France: cinq ans après la mort de Steve Maia Caniço à Nantes, ouverture du procès du prévenu

Lors de la fête de la musique de 2019, Steve Maia Caniço s'était noyé dans la Loire à Nantes. Sa mort avait suscité beaucoup d’émotions et d’indignation. Cinq ans après le drame, le procès pour homicide involontaire du commissaire Grégoire Chassaing s’ouvre ce lundi 10 juin à Rennes. Le policier, actuellement en poste à Lyon, était la tête de l’intervention policière controversée qui aurait conduit à la chute mortelle du jeune animateur périscolaire de 24 ans.

Dans la nuit du 21 au 22 juin 2019, Steve Maia Caniço, 24 ans, tombe dans la Loire, suite à une opération policière controversée qui venait mettre fin à un concert au bord du fleuve. Son corps a été retrouvé un mois plus tard, à un kilomètre de là où il avait chuté.

En quelques minutes, cette nuit-là, les forces de l’ordre ont utilisé 33 grenades lacrymogènes, dix grenades de désencerclement et fait usage 12 fois du lanceur de balles de défense pour déloger les « teufeurs ». Une action « inadaptée » selon l’IGPN, la police des polices.

Un « fusible idéal », selon l'avocat du commissaire

Le commissaire divisionnaire Grégoire Chassaing, responsable de la sécurité des différents sites, est le principal prévenu. Les autres personnes ou personnes morales mises en examen ou placées sous le statut de témoin assisté dans cette affaire, dont le préfet Claude d'Harcourt ou la maire socialiste de Nantes Johanna Rolland, ont toutes bénéficié d'un non-lieu.

À lire aussiMort de Steve Maia Caniço: deux procédures toujours en cours


Lire la suite sur RFI