France: la Ciivise sonne l'alarme sur l’inceste, le gouvernement promet d’agir

Un an après le lancement de sa campagne d'appel à témoigner, la Commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants, la Ciivise, a rendu public ce mercredi 21 septembre le rapport qu'elle a remis au gouvernement. Ce dernier a annoncé plusieurs mesures issues des préconisations formulées par la commission à partir des 16 414 témoignages qu'elle a recueillis.

Les mesures du gouvernement s'inspirent des préconisations de la Ciivise, dont l'appel à témoigner a été lancé en janvier 2021 pour aiguiller les politiques publiques de lutte contre les violences sexuelles sur mineurs. Édouard Durand, le juge qui co-préside la Ciivise, préfère voir le verre à moitié plein que le verre à moitié vide, même si les mesures n'ont pas toutes été retenues, ni chiffrées.

►À écouter aussi : Inceste: que faire pour aider les victimes?

« Le 31 mars dernier, nous avons fait vingt préconisations. Et aujourd’hui, Charlotte Caubel, secrétaire d’État à l’enfance, a annoncé que le gouvernement mettrait en œuvre plusieurs de ces préconisations. Ce qui est très important parce que c’est une reconnaissance du travail de la Ciivise. Cela montre bien que ce que nous avions identifié comme priorité est pris en compte par le gouvernement pour augmenter les capacités de protection des enfants à tous les stades du parcours de l’enfant victime de violences sexuelles », estime Édouard Durand au micro d’Éric Chaurin, de RFI.


Lire la suite sur RFI