Publicité

France: les catastrophes climatiques ont coûté 6,5 milliards d'euros aux assureurs en 2023

En 2023, les catastrophes climatiques en France ont coûté 6,5 milliards d'euros aux assureurs qui s'inquiètent du « changement d'échelle » et de l'accélération de ces évènements dévastateurs, a indiqué mercredi à l'AFP Florence Lustman, présidente de France Assureurs.

Concernant le risque climatique, nous connaissons un « changement d'échelle » manifeste, 2023 étant « la troisième année la plus grave en termes de sinistres climatiques après 1999 et 2022 », a indiqué à l'AFP la présidente de la fédération, Florence Lustman. L'année 1999, marquée par les tempêtes Lothar et Martin, reste jusqu'ici la pire avec un coût estimé à 13,8 milliards d'euros en euros constants, suivie par 2022 dont les événements climatiques ont coûté 10 milliards d'euros aux assureurs.

Nous franchissons des « paliers successifs dans le coût du risque climatique », précise Florence Lustman. Dans les années 2000 à 2008 « on était en moyenne à 2,7 milliards d'euros par an ». Ensuite, entre 2010 et 2019, « on est passé à 3,7 milliards. Et si je prends la moyenne sur les quatre dernières années, dont 2022 et 2023, je suis à six milliards ».

Il y a eu beaucoup de phénomènes extrêmes en 2023, qui est d'ailleurs en France la deuxième année la plus chaude après 2022, dont « 15 phénomènes venteux, avec des vents de plus de 150 km/h », « 14 inondations avec à chaque fois, plus de 15 communes qui ont fait l'objet d'un arrêté de catastrophe naturelle », les « tempêtes Ciaran et Domingos qui ont touché le nord-ouest et ont occasionné 517 000 sinistres pour un coût de 1,6 milliard d'euros », et les inondations dans le nord qui ont fait « 40 000 sinistrés ».


Lire la suite sur RFI