France: un calendrier gouvernemental serré sur la réforme des retraites

Il n'y a toujours pas de trêve en ce qui concerne les grèves et la mobilisation contre la réforme des retraites en France. En revanche, les négociations ne reprendront officiellement que le 7 janvier. Le gouvernement l’a annoncé ce 23 décembre au soir afin de ne pas être accusé de laisser la situation se durcir et a présenté un calendrier serré.

Le Premier ministre français Édouard Philippe veut aller vite. Il ne s’en cache pas et il faut dire que le temps presse. La réforme des retraites doit être présentée en Conseil des ministres le 22 janvier avant son examen à l’Assemblée nationale en février.

Plusieurs ministres seront donc mobilisés à partir du 7 janvier pour recevoir les partenaires sociaux. Des réunions à thème, avec pour commencer une rencontre consacrée à la pénibilité animée par les ministres du Travail et de la Santé, Muriel Pénicaud et Agnès Buzyn ainsi que par le secrétaire d’État Olivier Dussopt et par Laurent Pietraszewski, successeur de Jean-Paul Delevoye. Le nouveau « M. retraites du gouvernement » organisera aussi des réunions bilatérales sur les pensions minimums et la transition vers le nouveau système.

Les ministres engagés par secteur

En parallèle, plusieurs ministres recevront les organisations syndicales de leur secteur. Le message est clair : tout le monde est sur le pont et Édouard Philippe reste à la manœuvre. Même s’il n’a pas de rencontre officielle à son agenda, il poursuit ses consultations, indique Matignon. Et il proposera une méthode de travail concernant l’équilibre financier du régime des retraites, le point central et épineux du projet, pendant la semaine du 6 janvier.

De leur côté, les syndicats appellent eux à une quatrième grande journée de mobilisation le 9 janvier.