France: les militants pro-Gaza évacués de Sciences Po Paris

Les forces de l'ordre sont intervenues vendredi 3 mai 2024 à Sciences Po Paris pour évacuer les militants pro-Gaza qui l'occupent depuis la veille. L'établissement et ses campus restent l'épicentre en France d'une mobilisation étudiante en faveur des Palestiniens.

Selon un étudiant de Sciences Po qui s'est exprimé auprès de la presse, « une cinquantaine d'étudiants étaient encore présents dans les locaux de la rue Saint-Guillaume » au moment où les forces de l'ordre sont entrées dans l'école, une semaine après une mobilisation émaillée de tensions à Sciences Po Paris et une précédente évacuation de locaux.

« La fermeté est et restera totale », a déclaré Matignon. Gabriel Attal a « demandé l'intervention dès la réquisition de l'administrateur provisoire » de Sciences Po Paris. L'administrateur provisoire de l'école, « Jean Bassères a appelé la police. Il a donné un ultimatum de 20 minutes pour sortir », en raison de « la tenue des examens à partir de lundi et qu'il faut les préparer à partir de demain », a déclaré à la presse Hicham, représentant du Comité Palestine, après sa sortie des locaux occupés.

« Sur réquisition, le préfet de police a engagé la force publique pour procéder à l'évacuation du site Sciences Po rue Saint-Guillaume. Quelque 91 personnes ont été évacuées, sans incident. L'opération se déroule dans le calme », a précisé la préfecture de police.

À lire aussiMobilisation pour Gaza à Sciences Po Paris: déception des étudiants après un débat


Lire la suite sur RFI