France Bleu : Face au "mal-être" de la rédaction, la direction de l'information visée par une motion de défiance

DR
DR

Le scrutin est ouvert à France Bleu. Depuis hier, une motion de défiance visant la direction de l'information de la radio aux 44 stations locales a été mise au voix par le Syndicat national des journalistes (SNJ) et le SNJ-CGT. Un peu plus de 400 journalistes, parmi lesquels les rédacteurs en chef, sont invités à prendre part au scrutin électronique qui s'étale sur une semaine. Le vote d'une telle motion est "totalement inédit à France Bleu", a déclaré, vendredi, le SNJ à l'AFP. Le résultat sera révélé le lundi 26 septembre.

"Une réelle perte de confiance des équipes de France Bleu"

Dans le texte de cette motion, rendue publique le 16 septembre, les syndicats SNJ Radio France et SNJ-CGT Radio France, décrivent l'état de "mal-être" des rédactions du réseau. "Le problème est profond. C'est celui d'une réelle perte de confiance des équipes de France Bleu dans le projet qu'on leur impose. C'est celui d'une perte de sens qui nous interroge collectivement et individuellement sur notre avenir", écrivent-ils.

La "stratégie éditoriale" de la direction de l'information de France Bleu suscite, selon eux, l'incompréhension des équipes. Ils déplorent, par exemple, le manque de liberté éditoriale des stations locales obligées de se conformer aux décisions prises au niveau national. Les syndicats de citer des "journées spéciales à répétition décidées à Paris et imposées uniformément à toutes les rédactions, même quand le...

Lire la suite