France: qui est Benoît Payan, le nouveau maire de Marseille ?

·2 min de lecture

Faire de Marseille « une ville plus verte, plus juste et plus démocratique », ce sont les mots de Benoît Payan après son élection au poste de maire de Marseille. Il succède à Michèle Rubirola qui avait été élue en juin dernier à la tête d’un mouvement citoyen en chassant la droite du pouvoir et qui a démissionné mardi dernier, le 15 décembre, pour raisons de santé. Son premier adjoint, apparatchik socialiste de 42 ans, la remplace donc.

Être un professionnel de la politique ? Benoît Payan le reconnaît et le revendique. Militant socialiste depuis ses 20 ans, il a grandi dans l’ombre de plusieurs figures du Parti socialiste (PS) marseillais. En 2016, il devient le chef de file de l’opposition lors du dernier mandat du maire Jean-Claude Gaudin. On le remarque alors pour ses prises de positions fermes et son éloquence.

D'une famille d'origine italienne, fils d'un menuisier et d'une agente de l'administration, Benoît Payan est notaire de profession. Mais il a toujours privilégié la politique. Aux dernières municipales, il est l’un des instigateurs du Printemps marseillais, ce mouvement regroupant socialistes, Insoumis, écologistes et citoyens. Mais son profil agace certains et pour permettre l'union de la gauche, il laisse finalement la tête de liste à Michèle Rubirola, peu expérimentée en politique.

►À lire aussi : France: la maire de Marseille, Michèle Rubirola, démissionne

En embuscade depuis six mois au poste de premier adjoint, Benoit Payan réalise son rêve en prenant la tête de la deuxième ville de France, même si beaucoup le décrivait déjà comme étant à la manœuvre en coulisses alors que Michèle Rubirola était affaiblie. La droite crie au « hold-up électoral » de la part d'un ambitieux socialiste qui prend le pouvoir sans avoir été directement élu par les Marseillais. Cette prise de pouvoir se fait de manière totalement inédite et dans une ambiance particulière, comme a pu le constater notre correspondant sur place, Stéphane Burgatt.