La France rouvre partiellement les liaisons avec le Royaume-Uni, sous condition

·2 min de lecture
LA FRANCE ROUVRE PARTIELLEMENT LES LIAISONS AVEC LE ROYAUME-UNI, SOUS CONDITION

PARIS (Reuters) - La France a annoncé mardi la réouverture partielle de ses liaisons passagers avec le Royaume-Uni, deux jours après les avoir suspendues en raison de l'apparition en Angleterre d'un nouveau variant du SARS-CoV-2 potentiellement très contagieux.

Les ressortissants français au Royaume-Uni, de même que les résidents britanniques en France, pourront regagner le territoire français à condition de présenter un test PCR négatif au coronavirus de moins de 72 heures, a précisé Matignon.

"Les avions, les bateaux et les Eurostar reprendront leur service dès demain (mercredi) matin", a déclaré sur Twitter le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari. "Les ressortissants français, les résidents en France et ceux qui ont un motif légitime devront être munis d’un test négatif."

L'obligation de présenter un test négatif restera en vigueur jusqu'au 6 janvier, sous réserve d’un possible réexamen bilatéral ou européen qui interviendrait d’ici là, a encore indiqué le gouvernement.

A défaut de test PCR, les tests antigéniques sensibles au nouveau variant (VUI-2020-12-01) seront admis.

Concernant le transport des marchandises, les modalités de reprise du trafic de routiers sont toujours en discussion et seront précisées dans les prochaines heures, a déclaré Matignon.

Des annonces seront faites après 22h00 sur le protocole sanitaire pour le transport des marchandises, de manière conjointe et coordonnée avec les Britanniques et de manière à "opérationnaliser" le système, a déclaré sur BFM TV Jean-Baptiste Djebbari.

"J'invite d'ores et déjà (...) les transporteurs routiers à ne pas se présenter dans les points d'embarquement du Kent pour ne pas emboliser le système", a-t-il ajouté alors que des centaines de camions sont bloqués dans cette région du sud de l'Angleterre.

"L'objectif est bien évidemment de faire repartir le transport de marchandises de manière à ne pas modifier ou en tout cas créer des ruptures dans les chaînes logistiques (...) et agroalimentaires notamment", a ajouté le ministre français des Transports.

A partir de mardi minuit, seules seront autorisés à se rendre en France les Français, les ressortissants de l'Espace européen et les ressortissants britanniques ou de pays tiers qui résident habituellement en France, dans l'Union européenne ou dans l'Espace européen, ainsi que certaines personnes devant effectuer des déplacements indispensables, a précisé Matignon dans un communiqué.

Parmi les personnes devant effectuer des déplacements indispensables figurent les ressortissants de pays tiers titulaires d'un titre de séjour, les personnels diplomatiques, les professionnels de santé impliqués dans la lutte contre l'épidémie, les pilotes, les conducteurs de poids lourds, ou encore les étudiants justifiant d'un lieu d'hébergement en France.

(Bertrand Boucey, Jean-Stéphane Brosse)