France-Australie : Blessé à un genou, Lucas Hernandez forfait pour le reste du Mondial

FOOTBALL - Le défenseur a été touché aux ligaments croisés, et l’équipe de France va continuer avec un seul arrière-gauche de métier

Le staff craignait le pire, c’est confirmé. Blessé à un genou mardi contre l’Australie, Lucas Hernandez, est forfait pour la suite de la Coupe du monde, a officialisé l’équipe de France. Victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit, le joueur du Bayern Munich ne peut pas être remplacé dans le groupe de Didier Deschamps. Les Bleus devront disputer le reste du Mondial avec un groupe de vingt-quatre joueurs et un seul latéral gauche de métier : son cadet Théo Hernandez.

Le champion du monde s’est blessé au genou droit tout seul en voulant contrer un ballon face à l’Australie sur l’action du premier but et a dû être soutenu par l’encadrement médical pour quitter la pelouse, en grande souffrance, avant de devoir céder sa place dès la 13e minute à son cadet Théo au poste de latéral gauche.

« Ça doit nous souder encore plus »

Lucas, 26 ans, s’était blessé aux adducteurs le 13 septembre et avait fait son retour à la compétition le 5 novembre, juste à temps pour disputer le Mondial. Mais les sensations n’étaient pas bonnes à chaud, et Deschamps ne cachait pas son pessimisme au micro de TF1 : « Il va faire des examens, ça me semble assez grave, il faudra confirmer de toute façon, c’est le gros point noir de ce soir. » Olivier Giroud, de son côté, lui a spontané(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coupe du monde 2022 : Les Bleus font la nique au signe indien et lancent parfaitement leur aventure
Argentine - Arabie saoudite : Des larmes, de la honte et une envie de révolte pour les Argentins
Argentine-Arabie saoudite : Hervé Renard, chenapan ! Un coup de maître pour un exploit majeur
Coupe du monde 2022 : Pourquoi y a-t-il autant de temps additionnel lors de ce Mondial ?
Coupe du monde 2022 : Le gardien iranien Beiranvand victime d’une « grave commotion cérébrale » contre l’Angleterre