La France augmente son aide au développement et s'appuie sur les diasporas africaines

franceinfo Afrique avec agences
·1 min de lecture

Paris veut "impulser un nouvel élan" à sa politique de développement et aux financements des Etats africains, confrontés à une double crise sanitaire et économique. Principale mesure du projet de loi présenté le 16 décembre 2020 en Conseil des ministres : l’aide au développement de la France sera portée à 0,55% de la richesse nationale d'ici à 2022, contre 0,44% actuellement.

Privilégier les dons

Ce texte marque un "changement de braquet" en termes de volume d'aide, mais "il ne s'agit pas uniquement de faire plus mais aussi de faire mieux", a affirmé le ministre français des Affaires étrangères. Selon Jean-Yves Le Drian, l'aide au développement a atteint près de 11 milliards à la fin 2019, ce qui a permis à la France "de revenir dans le jeu après quelques années d'éclipse".

Pour les 19 pays prioritaires d'Afrique subsaharienne, l'aide sera concentrée "sous forme de dons" et la France entend aussi mieux définir ses priorités thématiques en investissant sur "l'avenir des biens publics mondiaux", comme la santé, la préservation du climat et de la biodiversité, l'éducation et l'égalité de genre.

La coopération se veut également plus multilatérale, plus européenne. L'UE et ses Etats membres sont les premiers pourvoyeurs d'aide publique au développement en Afrique ainsi que les premiers (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi