Publicité

France: Attal annonce des «moyens exceptionnels» face au «terrorisme islamiste»

Dans le sillage de l'attentat de Moscou, la France a rehaussé la posture du plan Vigipirate au niveau « urgence attentat ». Lors d'une visite à la Gare St-Lazare à Paris ce lundi 25 mars, le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé des mesures supplémentaires pour lutter contre la menace terroriste, qu'il juge bien « réelle ». La branche de Daech qui a revendiqué l'attaque de Moscou a même, selon lui, déjà tenté d'agir en France.

Lors de son déplacement, Gabriel Attal a annoncé lundi que des « moyens exceptionnels » seraient déployés « partout sur le territoire » français, avec « 4 000 militaires supplémentaires » placés « en alerte », après l'attentat de Moscou revendiqué par le groupe jihadiste État islamique. La surveillance sera renforcée près des lieux dits « sensibles », comme les écoles, les gares, les lieux de culte.

« La menace terroriste islamiste est réelle, elle est forte » et « elle n'a jamais faibli », a dit le Premier ministre lors d'une visite à la gare Saint-Lazare, à Paris, après le relèvement du dispositif Vigipirate à son niveau maximal. Il a déclaré que deux projets d'attentat avaient été « déjoués » en France depuis le début de l'année.

Selon le ministère de l'Intérieur à l'AFP, le premier attentat déjoué remonte au 10 janvier, avec l'interpellation d'une personne pour un projet visant des « cibles juives » ou une « boîte de nuit LGBT ». Le second, le 5 mars, concernait un homme de 62 ans pour un projet d'attentat contre des édifices religieux chrétiens, a-t-on indiqué de même source.


Lire la suite sur RFI