France – Angleterre (France 4) : Ce qu'il faut savoir sur les Bleues du XV de France

·1 min de lecture

Une affiche choc

Un France-Angleterre, autrement dit le « crunch », fait toujours recette. Ainsi, le record mondial d’affluence pour un match de rugby féminin est détenu par cette affiche du Tournoi des Six Nations 2018, avec 17 440 spectateurs réunis dans les tribunes du stade des Alpes, à Grenoble. Côté télé, la meilleure audience du PAF est enregistrée lors du France-Angleterre du Mondial 2017 : 3,02 millions de téléspectateurs sur France 2, avec un pic à 3,5 millions.

Le statut des Bleues

Depuis trois saisons, une trentaine de joueuses bénéficient d’un contrat fédéral (entre 2 000 et 3 000 € mensuels), leur permettant de s’entraîner à haut niveau sans avoir à se préoccuper des charges élémentaires du quotidien. La plupart travaillent cependant à côté ou suivent des études : Gaëlle Hermet, la capitaine, est ergothérapeute. Gabrielle Vernier, qui vient d’obtenir un diplôme d’ingénieure, a choisi de se consacrer entièrement à la préparation de la Coupe du monde 2022, avant d’entrer dans la vie active. Jessy Trémoulière, élue Meilleure joueuse mondiale 2018, est agricultrice…

La consultante Laura Di Muzio

Naturelle et spontanée, cette Ch’ti de 31 ans commente les matchs du Quinze de France depuis 2017. Ado, elle se met au rugby avec sa soeur jumelle, Gina, sans toutefois compter sur sa maman, infirmière, pour soigner ses petits bobos : « Elle nous disait que ce n’était pas grave, même quand on avait la cheville comme un... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi