En France, 620 personnes SDF sont mortes dans la rue en 2021

© https://memoiredesmortsdelarue.wordpress.com/

Les sans domicile fixe (SDF) vivent dans la rue et malheureusement y meurent également. Recenser ces décès “hors société” n’est pas une statistique courante, c’est le travail du collectif Les morts de la rue qui milite pour une meilleure prise en charge non seulement des obsèques des SDF, mais pour prévenir et éviter cette fin de vie tragique.

Au moins 620 personnes vivant dans la rue ou en structures d'hébergement provisoire sont décédées, en France, en 2021. Le rapport publié par le collectif Les morts de la rue recense, parmi ces décès, une majorité d'hommes (89%) et une moyenne d'âge de 48 ans, c'est-à-dire trente ans de moins que l'âge moyen des décès dans le reste de la population. Julien, épidémiologiste, travaille à mi-temps pour l’association, il explique à RFI : « 620, c'est notre chiffre, mais le système n’est pas complet. L’Inserm estimait à 3 000 morts par an en France, donc le chiffre exact se situe entre les deux. »

« Redonner une mémoire aux morts de la rue, c’est important »

En 2021, 39% de ces décès sont survenus dans la rue ou le métro, 30% dans un établissement de soins et 12% dans un squat, une voiture ou un hall d'immeuble. 42% des décès sont survenus en Île-de-France et près d'un tiers sont victimes d’une mort violente provoquée par une agression, une noyade...

Faire un don au collectif, c’est par là.


Lire la suite sur RFI