France: à Marseille, les réfugiés ukrainiens du «Méditerranée» de la Corsica Linea quittent le navire

En France, à Marseille, le ferry Méditerranée, l’un des plus grands centres d’accueil du territoire mis à disposition des réfugiés ukrainiens ferme ses portes. Hier vendredi a pris fin la convention entre la compagnie maritime Corsica Linea, propriétaire du bateau de croisière, et le gouvernement français. Plus de 400 personnes se trouvaient encore à bord et ont dû quitter cette bulle de commodités pour se reloger dans la ville ou dans ses environs.

Aux grilles du port, toute sortie est définitive. Aleona vient rendre son badge d’accès. « Nous avons trouvé un appartement à louer, nous pouvons enfin être tranquilles chez nous ! », se réjouit-elle. Avec son fils Hugo, cette maman de 40 ans, qui parle également le français, tient à préciser que la situation à bord n’est pas aussi simple pour tout le monde. « Il y a beaucoup d’enfants, mais aussi des hommes avec des grands sacs avec toutes leurs affaires, et ils ne savent pas où ils vont aller. »

Outre Marseille et la proche région, une dizaine de destinations ont ainsi été proposées ces dernières semaines vers des régions ayant accueilli moins de déplacés.

Oxana monte dans une voiture pour Istres. Elle nous explique qu’elle ne connait pas les conditions dans lesquelles elle va vivre. À côté d’elle, sa fille Caterina. « La semaine dernière a été très stressante... mais l'important, c'est d'avoir une maison et de la nourriture. »


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles