France: à l'Assemblée nationale, les débats s’éternisent sur le pouvoir d'achat

À l’Assemblée nationale, les débats s’éternisent sur la rectification du budget pour financer notamment des mesures en faveur du pouvoir d’achat des Français. Moins de la moitié du texte a pour l’instant été étudiée, ce qui pourrait pousser le travail parlementaire jusqu’à la mi-août. Mauvaise préparation, obstruction, calculs politiques, les explications sont multiples, mais la fatigue commence à peser.

« On est tous un peu ivres de fatigue, on tiendra le siège tant qu’il faudra tenir le siège ». Comme Bruno Millienne, les députés de l’alliance présidentielle font le dos rond. Faute de majorité absolue, chaque mot, chaque article doit être négocié pour faire bouger les oppositions.

► À lire aussi : Loi sur le pouvoir d'achat: les débats vont se poursuivre à l'Assemblée nationale

« Vous voyez quand même que la Nupes ralentit les débats de façon assez considérable en mettant des amendements complètement délirants. Ils veulent bloquer le travail parlementaire et donc les choses prennent un temps fou », pointe Laure Lavallée, députée du Rassemblement National (opposition, extrême-droite).

La situation pousse le camp présidentiel à se remettre en question et à envisager une nouvelle méthode pour les prochains textes, selon Bruno Millienne : « Peut-être moins de textes, plus ciblés sur l’intérêt général, plus courts, avec moins d’articles, et surtout qu’on ait le temps de les travailler avant. »


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles