La France à l’honneur pour la première journée de l’Exposition universelle de Dubaï

·2 min de lecture

Samedi 2 octobre, l’Exposition universelle de Dubaï a célébré la Journée de la France, la première des 191 journées nationales célébrées sur le site de l'exposition construit au milieu du désert par les Émirats arabes unis. Une délégation ministérielle française avait fait le déplacement pour l’occasion. Les deux pays entretiennent de très bonnes relations et, en pleine crise avec d’autres alliés, la France souhaitait que cela se sache.

Avec notre envoyée spéciale à Dubaï, Marie Normand

Du bleu, blanc, rouge dans le ciel de Dubaï : la Patrouille de France survole le site de l’Exposition universelle. C’est la première attraction de cette journée de la France. Sous un soleil de plomb, un visiteur émirien prend des photos. « J’ai aimé, confie-t-il, c’était passionnant, les Émirats adorent la France ! »

Et l’adorent au point de lui offrir la première journée nationale de l’Exposition de Dubaï. Les Émirats sont le premier partenaire commercial de la France dans le Golfe : coopération culturelle, universitaire, militaire, avec l’installation de bases françaises permanentes à Abou Dhabi. Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, participe à la cérémonie. « C’est un partenaire historique. Et ça va durer, a-t-il affirmé. Ce pays fête ses 50 ans en décembre, je serai là pour montrer que nous voulons nous projeter dans l’avenir dans une région qui, je l’espère, retrouvera une sérénité. »

À écouter aussi : À l’Exposition universelle de Dubaï, le pavillon français veut participer à la relance

Des liens aussi depuis l'espace...

Ces relations avec les Émirats sont même évoquées par l’astronaute français Thomas Pesquet en direct de la Station spatiale internationale dont il est sur le point de prendre le commandement. Une conversation vidéo est projetée sous le grand dôme au cœur du site de l’Exposition. Le parrain du Pavillon France à Dubaï promet de visiter l’exposition à son retour sur terre dans quelques semaines.

À noter que le Parlement européen avait appelé au boycott de l’Exposition universelle en raison des atteintes aux droits de l’homme de la part des Émirats arabes unis.

♦ Flying Whales, une start-up française à l'expo de Dubaï

C'est une start-up qui développe des « Baleines volantes » et pourtant, elle était restée discrète jusqu'à présent. Flying Whales compte sortir de l'ombre dans le pavillon français de l'Exposition universelle de Dubaï. Elle est d'ailleurs la seule start-up choisie par Paris pour y promouvoir des projets innovants dédiés à la mobilité. L'occasion de chercher l' « adhésion » de la société autour de ses dirigeables. Mais qu'est-ce que c'est qu'une « baleine volante » ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles