France: à droite, la rentrée des ambitieux avant le choix du prochain chef

Alors que l'union de la gauche fait ses universités d'été en ordre dispersé, à droite aussi ce week-end, c'est la rentrée. L'ancien finaliste de la primaire LR, Éric Ciotti, l'étoile montante et maire de Cannes, David Lisnard, ou encore le puissant patron de la région Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, organisent respectivement buffet, pique-nique et randonnée avec leurs soutiens. Une rentrée politique champêtre avec en toile de fond la course pour la présidence de LR, prévue en décembre.

Dans le Tarn, puis dans le Pas-de-Calais, et enfin en Auvergne. Éric Ciotti se démultiplie ce week-end. Le très droitier député des Alpes-Maritimes, finaliste à la primaire de la droite, est un de ceux qui ont officialisé leur candidature pour reprendre le parti Les Républicains (LR).

Face à lui, l'actuel secrétaire général de LR, Aurélien Pradié, dit de l'aile gauche de LR, devrait se prononcer très vite. Lui aussi est sur le pont ce samedi. Mais ce duel annoncé est loin de satisfaire tout le monde à droite. Éric Ciotti, « ce serait une droite rétrécie, ça laisse trop d'espace vers le centre », critique une cadre du parti tandis qu'Aurélien Pradié est jugé trop franc-tireur.

Retailleau « n'exclut rien »

Si ce filloniste se lançait, d'autres potentiels candidats pourraient alors revoir leurs intentions. Comme l'eurodéputé François-Xavier Bellamy et l'actuelle patronne par intérim de LR, Annie Genevard. Beaucoup de noms pour reprendre, de l’avis de tous, un « bateau à la dérive ».


Lire la suite sur RFI