La française Tava Colo est morte à l'âge de 118 ans

Lucie Oriol
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Tava Colo allitée et tenant sa carte d'identité, le 12 octobre 2017, à Passamainty, Mayotte (Photo: ORNELLA LAMBERTI via AFP)
Tava Colo allitée et tenant sa carte d'identité, le 12 octobre 2017, à Passamainty, Mayotte (Photo: ORNELLA LAMBERTI via AFP)

DÉCÈS - Entourée des siens et de l’amour qu’ils lui portaient. La Française Tava Colo, s’est éteinte ce samedi 1er mai, à l’âge de 118 ans, à Mayotte, rapporte La 1ere sur son site internet. En bonne forme, mais néanmoins au repos forcé depuis une dizaine d’années, la Mahoraise avait disputé en 2017 le titre de doyenne des Français.

Sa carte d’identité indiquait qu’elle était née le 22 décembre 1902 à Passamainty, rappelle La 1ere, mais son acte de naissance ayant été enregistré par des religieux et non par des fonctionnaires, elle n’a jamais été officiellement la doyenne des Français. Un titre qui est donc revenu à Soeur André, résidente à l’Ehpad Sainte-Catherine Labouré, et qui a fêté ses 117 ans le 2 février dernier, après s’être remise du Covid-19.

Tavo Colo avait participé au mouvement des “chatouilleuses” à Mayotte dans les années 60 et 70. Ces dernières partisanes d’un rattachement de leur île à la France plutôt qu’aux Comores, s’en “prenaient” à des hommes politiques comoriens, en les chatouillant.

Peu importe en tout cas les détails administratifs, Tava Colo s’apprête à laisser un grand vide pour ses proches qui compte 40 arrière-petits-enfants et près de 70 arrière-arrière-petits-enfants. “C’est une femme qui m’a beaucoup inspirée dans ma vie personnelle et professionnelle. Son hygiène de vie, son humilité, son humanité sont des valeurs que je souhaite garder”, a confié une de ses petites-filles à La 1ère.

À voir égal...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.