Franc CFA-éco : où en est-on ?

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
Un an après l'annonce de son remplacement par l'éco, le franc CFA fait toujours de la résistance dans les porte-monnaies des Ouest-Africains.  
Un an après l'annonce de son remplacement par l'éco, le franc CFA fait toujours de la résistance dans les porte-monnaies des Ouest-Africains.

Il y a un an les présidents français Emmanuel Macron et ivoirien Alassane Ouattara annonçaient la fin du franc CFA dans les huit pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Cette monnaie commune à quinze pays africains, dont les Comores, le CFA pour « colonies françaises d'Afrique » a été créée le 26 décembre 1945, soit une quinzaine d'années avant les Indépendances des pays d'Afrique occidentale française et d'Afrique équatoriale française. Ce qui explique que les pays où cette monnaie a cours se trouvent dans deux zones. Ils sont huit en Afrique de l'Ouest, six en Afrique centrale. Indépendamment des Comores, ils sont dans deux unions monétaires distinctes.

L'une, celle de l'Afrique de l'Ouest avec les pays de l'Union monétaire ouest-africaine (Umoa), est l'une des sous-régions les plus actives en matière d'intégration. Elle a connu de belles avancées avec notamment la création de la Communauté des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) et la concétisation de projets comme la libre circulation des biens et des personnes, un passeport unique, etc. Ainsi en 2019, cette zone qui, dans son ensemble, comprend quinze pays au total, a enclenché le 29 juin 2019 à Abuja son processus de création d'une monnaie commune, l'éco. Auparavant, il a donc été acté que les huit pays utilisant le franc CFA en son sein s'en extirpent. Et c'est en substance l'annonce qui a été faite le 21 décembre 2019 dernier à Abidjan par les deux chefs d'État.

Depuis, la [...] Lire la suite