Françoise Hardy : vingt ans de calvaire à cause de la maladie

Françoise Hardy, morte le mardi 11 juin 2024, luttait depuis vingt ans contre un lymphome de type MALT, puis un cancer du pharynx.  - Credit:Khayat Nicolas / Khayat Nicolas/ABACA
Françoise Hardy, morte le mardi 11 juin 2024, luttait depuis vingt ans contre un lymphome de type MALT, puis un cancer du pharynx. - Credit:Khayat Nicolas / Khayat Nicolas/ABACA

Jusqu'au bout de la douleur physique et morale… Françoise Hardy, morte mardi 11 juin à l'âge de 80 ans, nous laisse de magnifiques chansons, mais aussi une vraie leçon de courage : voilà vingt ans qu'elle luttait contre la maladie, d'abord ce lymphome de type MALT qu'il a fallu accepter et traiter, puis ce cancer du pharynx, qui la touchait au pire endroit, la gorge et la voix, un vrai cauchemar pour une artiste. Les traitements l'assomment, les effets secondaires sont terribles : hémorragies nasales, détresse respiratoire, perte d'équilibre… En 2019, elle confie avoir les glandes salivaires brûlées, ce qui l'empêche de s'alimenter normalement, et souffre également d'une surdité partielle : elle perd l'audition d'une oreille à cause d'une radiothérapie et redoute de ne pouvoir rechanter un jour…

L'an dernier, l'interprète de « Message personnel » faisait un triste bilan de sa santé et de son moral. « Les 45 radiothérapies que l'on m'a envoyées de gauche à droite du bas de la tête et les 10 autres de haut en bas ont détruit ce qui me permet d'irriguer la bouche, la gorge, le nez, les oreilles, les yeux et le cuir chevelu, confiait-elle sur RTL. Je vous laisse imaginer les problèmes incurables que cela pose… »

Elle disait vivre « un cauchemar »

Elle ne sort plus, répond par mails, donne quelques rares interviews et voit son quotidien rythmé par le ballet des médecins, des soignants et des aides pour la toilette ou les repas, sachant qu'elle met cinq heures pour [...] Lire la suite