Françoise Hardy, victime du "démon de midi" : cette liaison qui a sonné Jacques Dutronc

·1 min de lecture

À 77 ans, anniversaire qu’elle célèbre ce dimanche 17 janvier, Françoise Hardy fait souvent parler pour ses problèmes de santé. C’est justement pour prendre de ses nouvelles que Jacques Dutronc la contacterait très régulièrement, expliquait Le Point en 2019. Cette petite attention témoigne de la beauté de ce couple star éternel alors que les deux artistes vivent pourtant séparément depuis près de trente ans. « Je crois que mes parents vivent en fait une histoire d'amour très particulière. J'ai ainsi le souvenir d'instants très tendres en Corse. Mais je pense que leurs dîners en tête-à-tête ont dû être rares », expliquait Thomas Dutronc en 2008 dans les colonnes du Monde. À cette époque, sa mère publiait Le Désespoir des singes... et autres bagatelles, son autobiographie dans laquelle elle révélait avoir eu « le démon de midi ». En 1991, Françoise Hardy révèle en effet à Jacques Dutronc avoir succombé aux charmes d’un « étranger inaccessible » depuis trois ans.

L’annonce de cette histoire débutée à la fin des années 1980 aurait eu un « effet dévastateur » sur Jacques Dutronc qui venait à l’époque d’arrêter de boire. « Si la rupture entre nous a été patente, nous ne rompions pas les ponts pour autant, et ne l'avons d'ailleurs jamais fait », racontait Françoise Hardy dans son livre. « Lorsque je me suis éloignée, j'ai vu le mal que je lui faisais. Je lui disais, sans y croire du tout, tu sais, un jour, tout cela ne me fera ni chaud ni froid. Et c'est exactement ce qui s'est passé. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Mort de Georges Pernoud : l'hommage poignant de ses filles à son enterrement
Catherine Ringer au bord des larmes en évoquant Fred Chichin : "Il y a toujours de la douleur"
PHOTOS - Mathilde Seigner : retour sur les célèbres hommes de sa vie
Louis Schweitzer et l'affaire Duhamel : "il n'y a aucune volonté de masquer l'inacceptable"
VIDÉO - Brigitte Macron joue les comédiennes aux côtés de Camille Combal pour la bonne cause