Françoise Hardy : pourquoi elle n'a jamais divorcé de Jacques Dutronc

·1 min de lecture

Leur relation a traversé les années. Pendant 20 ans, Françoise Hardy a partagé la vie de Jacques Dutronc, "un garçon affreux qui avait des lunettes avec des verres de myope très épais", disait-elle à son sujet quand elle l'a rencontré la première fois, en 1965. Ce n'est que deux ans plus tard, en 1967, que leur couple s'est officiellement formé. Leur relation a été jalonnée de bonheurs, dont celui de la naissance de leur fils, Thomas Dutronc. Mais aussi d'épreuves quand Françoise Hardy, qui a fêté ce dimanche 17 janvier ses 77 ans, a fait une fausse couche, quelques années après avoir accouché de son premier enfant. Même mariés depuis mars 1981, ils ont vécu séparément pendant près de trente ans, avant de se séparer en 1991. Cette année-là, Françoise Hardy lui a avoué avoir rencontré un autre homme. Une nouvelle brutale qui aura un effet dévastateur sur Jacques Dutronc.

Si la distance, l'infidélité et la gloire ont eu raison de leur couple, elles n'auront pas réussi à mettre un terme à leur mariage. Les deux artistes, qui n'ont pas caché avoir eu d'autres aventures pendant leur relation, n'ont jamais divorcé et sont même restés "bons amis". Dans une interview à Paris Match en novembre 2016, l'interprète de Comment te dire adieu expliquait pourquoi elle n'avait pas divorcé de son rockeur, qui a pourtant refait sa vie avec Sylvie Duval, une maquilleuse rencontrée sur le tournage du film Place Vendôme. "Je suis bien contente qu'il ait Sylvie. Vraiment", a-t-elle affirmé, tout en espérant (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le saviez-vous ? Sylvie Vartan : son ex Tony Scotti était marié lors de leur rencontre
VIDÉO - Inceste : le témoignage puissant de Loubna Méliane porte-parole d’Europe Écologie Les Verts
Melania Trump : nouvelle bourde ! Cette tradition non respectée avant de quitter la Maison Blanche
Hélène Darroze dévoile une adorable photo de sa fille et son charmant neveu
Affaire Harvey Weinstein : Carla Bruni a évité le pire grâce à sa famille, « son bouclier »