Françoise Hardy mariée par intérêt : cette confidence étonnante sur son union avec Jacques Dutronc

Leur rencontre s’est faite timidement en 1967, Françoise Hardy et Jacques Dutronc étaient alors de jeunes artistes discrets qui ont été propulsés au rang de stars. Six ans plus tard, ce bonheur a été comblé par l’arrivée de leur fils unique, Thomas. Une vie de famille qui aura ses hauts et ses bas… Si l’interprète de Tous les garçons et les filles n’a jamais caché avoir souffert de cette relation qui l’a parfois plongée dans la solitude, elle a accepté de se faire passer la bague au doigt 14 ans après avoir rencontré l’homme de sa vie. Une cérémonie réalisée en toute discrétion en 1981 à Monticello en Haute-Corse.

Françoise Hardy assumait le fait de se marier par intérêt

En octobre 1989, invitée sur le plateau de Matin bonheur sur Antenne 2, Françoise Hardy avait révélé les véritables raisons de son mariage avec Jacques Dutronc. "Je ne sais pas si je devrais parler de ces choses là mais à l'époque j'avais un petit problème de santé", a-t-elle expliqué face à Thierry Becarro avant de poursuivre : "Comme je suis d'un tempérament hyper anxieux, hypocondriaque, je me voyais déjà au paradis ou en enfer. Et donc, j'étais allée consulter un avocat pour savoir ce qui se passerait s'il m'arrivait quelque chose. Et il en est résulté que tout le monde avait intérêt à ce que Jacques et moi soyons mariés, c'est pour ça qu'on s'est mariés tout bêtement". A l'époque, Françoise Hardy n’avait pas hésité à balayer les codes (...)

Lire la suite sur Closer

Françoise Hardy : "Une scène épouvantable", pourquoi la chanteuse est restée fâchée toute sa vie avec sa mère
Mort de Françoise Hardy : "Nous t’avons veillée tard dans la nuit", Etienne Daho à son chevet pour son dernier souffle
Marne : après des malaises en série dans une école, des individus sans foi ni loi tentent des escroqueries à la chaîne
Château de Versailles : une catastrophe entraîne l’évacuation du château et l’intervention de plus de 100 pompiers
Kate Middleton atteinte d'un cancer : "Personne ne veut...", ces détails frappants sur son traitement