Françoise Hardy : ce conseil surréaliste de sa mère en guise d’adieu, juste avant d’être euthanasiée

Ç'aura été le combat des dernières années de Françoise Hardy. Gravement malade, la chanteuse a longtemps milité pour le droit à l'euthanasie. Malgré "ses souffrances et ses demandes", elle est morte à 80 ans sans avoir recours à l'aide médicale à mourir. L'engagement de la chanteuse a commencé il y a longtemps, lorsqu'elle a aidé sa mère à mourir. En 1991, Madeleine lui a demandé de la faire partir, fatiguée des douleurs dues à la maladie de Charcot dont elle souffrait. "Je pris alors contact avec certaines personnes que je croyais larges d’esprit. Toutes réagirent négativement, écrivait Françoise Hardy dans son autobiographie. Ma mère vécut ses deux dernières années avec le confort psychologique de se dire qu’elle pourrait interrompre son épreuve quand bon lui semblerait." À l'époque, Françoise Hardy ne se posait "absolument pas la question d’outrepasser la loi" en aidant sa mère à mettre fin à ses souffrances.

Sa mère lui a fait "une recommandation" étonnante

"C’était la volonté de ma mère et c’était tellement compréhensible, se souvenait la chanteuse sur les ondes de RTL. Je trouve qu’il y a des conditions de vie qui sont invivables, c’est le cas de le dire, et il faut avoir la possibilité d’arrêter sa vie !" Le jour J, un médecin hospitalier s'est rendu chez sa mère. Sur place, il "lui a fait une interview sévère pour être sûr que ce soit sa volonté à elle". "On m’avait proposé d’être là au moment (...)

Lire la suite sur Closer

Mort de Françoise Hardy : fortune, maison en Corse… le "déballage indécent" de son testament crispe
Brad Pitt et Angelina Jolie : leur fille Shiloh lâche l’acteur, “ses droits ont été violés”
Princesse Eugenie : comment elle est sortie de la "liste noire" de la famille royale
TÉMOIGNAGE. "Ma voisine me fait des doigts d’honneur à cause du nom de mon chien pour une raison insensée"
Meghan Markle seule au monde : comme Victoria Beckham, ses amies quittent le navire