Rugy: nouvelles révélations sur la location d'un appartement à Orvault, le ministre se défend

Mediapart a ouvert un nouveau volet d'accusations contre le ministre de l'Écologie ce jeudi soir. Cette fois, François de Rugy est soupçonné de louer un appartement classé "loyer social préférentiel" à Orvault, près de Nantes. Des accusations face auxquelles le ministre s'est défendu sur Facebook.

Après les révélations de Mediapart concernant plusieurs dîners fastueux à l'Assemblée nationale lorsque François de Rugy en était président, puis les travaux d'un montant de 63.000 euros dans son logement de fonction, le site d'investigation épingle une nouvelle fois le ministre de l'Écologie ce jeudi. Mediapart affirme cette fois que François de Rugy "occupe un logement à vocation sociale". "Depuis 2016, le ministre de la Transition écologique profite d'un appartement relevant du dispositif Scellier près de Nantes, sans répondre aux conditions de location".

Un ministre jouant l'anticipation

Dans une publication Facebook précédant ce jeudi soir la mise en ligne de l'article de Mediapart, François de Rugy assure n'en avoir jamais été informé. Il déplore faire "l'objet d'une nouvelle attaque" du site d'investigations. "Cette fois-ci sur l’appartement que je loue à Orvault, près de Nantes, depuis trois ans, où j’accueille mes enfants lorsque j’en ai la garde le week-end".

Avançant la carte de la transparence, son message Facebook est accompagné d'une série de questions-réponses entre lui etMediapart,ainsi que de plusieurs documents tels que des échanges d'emails avec l'agence immobilière en vue de l'obtention de cet appartement au cours desquels, insiste le ministre, "il n’est JAMAIS fait mention d’un quelconque 'loyer social préférentiel'."

Le ministre d'État, maintenu en poste ce jour après un entretien d'une demi-heure avec le Premier ministre à Matignon, évoque "un deux pièces de 48 mètres carré, loué au prix de (...)

Lire la suite sur BFMTV.com

Cette vidéo peut également vous intéresser :