François Ruffin critiqué par une députée LREM pour ses "méthodes de voyou"

Anthony Berthelier
François Ruffin critiqué par une députée LREM pour ses

POLITIQUE - "Chose promise, choses due." Comme il l'avait annoncé dans un discours aussi enflammé qu'indigné dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, le député de la France insoumiseFrançois Ruffin a publié, ce vendredi 12 octobre, la liste des noms des parlementaires de la majorité qui ont refusé de discuter une proposition de loi visant à améliorer l'encadrement "des élèves en situation de handicap".

"Voici les noms des 70 députés qui ont empêché qu'un débat ait lieu sur le statut des accompagnantes pour enfants handicapés. Nulle délation, juste de l'information sur les choix de vos élus" a ainsi tweeté le député, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Une pratique assez singulière qui n'a pas franchement plu à la députée LREM de Paris Anne-Christine Lang. La responsable politique a accusé François Ruffin de faire de la "délation" et de "l'incitation à la haine" avant de qualifier son attitude de "méthodes de voyou."

Des mots qui n'ont pas fait reculer le député de Picardie, qui a tenu à lui préciser que le scrutin était public, et ainsi, que les Français pouvaient retrouver l'activité de leur député très facilement. Les deux responsables ont ensuite continué à s'écharper publiquement. "Si vous souhaitez que vos votes, vos propositions, vos discours restent cachés, il fallait rentrer dans un conseil d'administration d'une grande entreprise. Ici, c'est l'Assemblée....

Retrouvez cet article sur le Huffington Post