François Morel : "Raymond Devos c'était avant tout un grand homme de music-hall"

Jean-François Convert
François Morel termine ce dimanche 16 juin la saison de son spectacle "J'ai des doutes", en hommage à Raymond Devos. Il nous explique pourquoi il admire tant "ce grand homme de music hall".

Débuté en septembre 2018, le spectacle "J'ai des doutes" de François Morel arrive au premier terme de la tournée ce dimanche 16 juin. Mais il reprendra à l'automne en région, puis à Paris. Les dernières représentations de cette saison ont lieu au théâtre de Caen, précisément là où le comédien a vu Raymond Devos pour la première fois. C'était dans les années 70. Il nous raconte avec malice comment il est venu profiter du grand humoriste trois soirs de suite, en utilisant un subterfuge.


On a tendance parfois à le réduire juste à un monsieur qui faisait des calembours derrière un micro. Et c’est pas du tout ça Devos ! C’est d’abord le plaisir et la générosité du music-hall.

François Morel

La musicalité de l'humour de Devos

A voir les étoiles qui brillent dans ses yeux, on sent l'admiration de François Morel pour Raymond Devos. Aussi ce spectacle rend hommage à l'artiste complet, pas seulement au magicien des mots. Antoine Sahler, complice et "binôme musical" qui accompagne les sketches de François Morel au piano, insiste sur la musicalité de l'humour de Raymond Devos. Ce dernier en jouait d'ailleurs avec son propre pianiste.

Tout en nous rappelant l'impertinence subtile de l'humour de Devos, le chroniqueur de France Inter et ancien de la troupe des Deschiens apporte sa touche personnelle. Et même si certains (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi