François Mitterrand et l'euthanasie : ce dernier mystère autour de sa mort

·1 min de lecture

Ce jeudi 8 avril, les députés s’intéressaient à la loi sur la fin de vie et devaient décider s'ils l'adoptaient. Un combat que François Mitterrand aurait pu mener ? Nul ne le sait tant les versions autour de sa mort sont nombreuses. Le 8 janvier 1996, François Mitterrand décédait un an après la fin de son second mandat de président de la République, diminué par un cancer de la prostate. Aurait-il eu recours à l'euthanasie ? Dans une interview accordée au Point ce mercredi 7 avril, Marie de Hennezel s’est exprimée sur le sujet. La psychologue qui a sorti le livre L'Adieu interdit (Plon) en octobre dernier est contre le fait de pouvoir décider de la fin de sa vie et assure que François Mitterrand l’était tout autant.

Marie de Hennezel s'est souvenue avoir accompagné le prédécesseur de Jacques Chirac et qu'il lui avait dit : "Tant que je serai en vie, il n'y aura pas de loi sur l'euthanasie. Car nous sommes dans une société où il n'y a pas de bons sentiments." Des propos qui ont de quoi étonner puisque dans une biographie écrite par François Mitterrand, écrite par Philip Short, et parue en 2015, Anne Pingeot racontait que le docteur de l’ancien président l’avait aidé à mourir le 7 janvier 1996.

Ce jour de janvier 1996, François Mitterrand n'était plus le séducteur qu'il était, il n'était plus cet homme sûr de lui. Il n'était plus que l'ombre de lui-même. "Il voulait absolument se lever et il ne fallait pas parce qu’il avait des tubes et des choses attachées. Donc, à 3 heures du matin, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Hoshi insultée par Fabien Lecoeuvre : David Hallyday à la rescousse de la chanteuse
Emmanuel Macron : ce rappel à l'ordre reçu quand il était à l'ENA
Camille Kouchner : sa "peur de nuire" après ses accusations contre Olivier Duhamel
VIDÉO - "On s'en fout" : Pascal Praud mouché par un de ses chroniqueurs
Kate Middleton et William connaissent "des hauts et des bas", comme n'importe quel couple