François Mitterrand : ce cadeau pour Anne Pingeot qu'il a finalement offert à "sa famille officielle"

·1 min de lecture

Il a longtemps rêvé d'y vivre avec elle. Si c'est dans les Landes, lors de ses vacances à Hossegor, qu'il est tombé un jour follement amoureux d'Anne Pingeot, mère de Mazarine, François Mitterrand n'a finalement jamais pu y vivre cette passion sous le même toit. Car en dépit de leurs rêves, la bergerie de Latche, achetée pour elle en 1965, n'aurait été qu'un lieu de passage pour les amoureux cachés. "Regarde ! On en fera notre maison", lui avait pourtant promis le futur président. Ce qu'elle racontait dans le livre François Mitterrand, Portrait d'un ambigu (2015) : "C'était notre lieu de rendez-vous à nous (...) On s'y est beaucoup retrouvés car ce n'était pas très loin de Hossegor", se souvenait-elle.

A l'occasion du 40e anniversaire de l'arrivée de Mitterrand au pouvoir, le livre Latche, Mitterrand et la maison des secrets (Ed. Seuil) revient également les dessous de la demeure, dont les portes ont vu passer d'autres grands chefs d'Etat comme Helmut Kohl ou Mikhaïl Gorbatchev. On y retrouve notamment les détails de la guéguerre de François Mitterrand avec l'ex-propriétaire gaulliste, le baron Etchegoyen, qui a bien failli faire capoter l'affaire. Ainsi que ces bouts de lettres enflammées pour Anne, qu'il tient au courant de l'avancée des tractations. "Je veux quand même “notre” maison de la forêt, avec de grands chênes-lièges, des carreaux de miel et de Sienne, des tapis profonds", lui écrit-il, dans des extraits cités par Le Point.

Mais la déception sera totale pour Anne Pingeot. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Eric Raoult, ancien ministre de Jacques Chirac, est mort à 65 ans
Prince Philip : découvrez son salaire au sein de la famille royale
Emmanuel Macron : pourquoi il ne boucle jamais sa ceinture de sécurité
Gérard Lanvin étrille Nicolas Sarkozy : "Se remarier, c'est tout ce qu'il a su faire"
Coups, avortements : Barbara Pravi, ce sont les traumatismes qui l’ont construite