François Mitterrand et Anne Pingeot, Fragments d'une passion amoureuse (France 5) : le documentaire à ne pas rater

·1 min de lecture

On a le droit de ne pas aimer François Mitterrand et l'action politique qu'il a menée à la tête de la France pendant près de 14 ans, mais on ne peut pas rester insensible à l'homme fougueux et passionnément amoureux qu'il a été. C'est en tous cas l'unique propos de "François Mitterrand et Anne Pingeot, fragments d'une passion amoureuse" que France 5 a la bonne idée de nous proposer ce dimanche 16 mai dès 22h40.

Un magnifique documentaire qui revient sur la liaison au long cours (33 ans !) entre l'ancien président socialiste et Anne Pingeot, la mère de sa fille Mazarine. Cette belle brune était la fille d'amis intimes du couple Mitterrand. Des gens aisés de Clermont-Ferrand qui avaient leurs habitudes sur la côte basquo-landaise. Là même où les Mitterrand aimaient à venir en villégiature. Elle est magnifique, follement intelligente et mystérieuse. Impossible pour un homme dans la force de l'âge dont le couple part à vau-l'eau depuis si longtemps de ne pas succomber.

Pour la petite histoire, c'est en 1963 que l'ogre politique tombe fou d'amour pour la fille de ses amis. Ils ont 28 ans d'écart mais une vraie passion commune pour la littérature, la philosophie, l'art, l'art de la conversation. Bref, une osmose intellectuelle parfaite. Deux ans durant, Mitterrand va faire la cour à cette jeune étudiante en Beaux Arts dans laquelle il se reconnaît. Mais dès 1965 et jusqu'au trépas de l'ancien chef d'état en janvier 1996, ils vont s'aimer. Et se le dire d'une très belle manière à longueur (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

L'immeuble de la chaîne Al Jazeera et de l'agence AP bombardés par l'armée israélienne à Gaza (VIDEO)
"Il a ramassé la vie de ma fille !" : le témoignage poignant de la maman de Marjorie, 17 ans, tuée par un adolescent (VIDEO)
Zara Tindall, dix choses à savoir sur la petite-fille de la reine Elisabeth II
Bientôt la fin du port du masque en France ? La réponse du professeur Philippe Amouyel
"Inutile, bête et méchant" : Martin Blachier descend Quotidien et dit ce qu'il pense de TPMP et des autres plateaux qu'il fréquente

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles