François Mignard, responsable scientifique de Gaia France, nous explique pourquoi il y aura un avant et un après Gaia

À l'occasion de la remise des données DR3 de la mission Gaia, qui sera aussi la première publication du catalogue complet de la mission, nous avons interviewé François Mignard, directeur de recherche émérite au CNRS et responsable de la participation française à Gaia. En août 2013, quelques mois avant le lancement de Gaia – en décembre 2013 –, nous nous étions déjà entretenus avec François Mignard au sujet de ses attentes en matière de résultats scientifiques.

Il nous a paru intéressant de relire son interview et de le confronter à ses réponses à nos questions de 2013 à la réalité des données de Gaia près de 10 ans plus tard.

Futura : En 2013, vous nous dites attendre des avancées significatives dans de nombreux domaines de l’astronomie. L'utilisation des données Gaia a-t-elle déjà permis certaines avancées, voire des avancées très significatives ?

François Mignard : Oh oui. La nouvelle remise des données, la DR3, c’est énorme ! C’est du XXL. Certains parlent même de révolution ! Je n’irai pas jusque-là, mais clairement il y aura un avant et un après Gaia. On change d’époque ! Gaia amène une nouvelle façon de travailler à cause de l’abondance des données et de la précision des mesures, inégalée à ce jour.

Carte chimique de la Voie lactée par Gaia. La composition des étoiles peut nous renseigner sur leur lieu de naissance et leur voyage par la suite, donc sur l’histoire de la Voie lactée. Avec le catalogue de données d’aujourd’hui, Gaia nous apporte une carte chimique de la galaxie. Cette vue de la totalité du ciel montre un échantillon des étoiles de la Voie lactée dans le 3e catalogue de données Gaia. La couleur indique la métallicité stellaire. Les étoiles plus rouges sont plus riches en métaux. Avec Gaia, nous voyons que certaines étoiles de notre Galaxie sont constituées de matière primordiale, tandis que d’autres comme notre Soleil sont constituées de matière enrichie par des générations précédentes d’étoiles. Les étoiles les plus proches du centre et du plan...
Carte chimique de la Voie lactée par Gaia. La composition des étoiles peut nous renseigner sur leur lieu de naissance et leur voyage par la suite, donc sur l’histoire de la Voie lactée. Avec le catalogue de données d’aujourd’hui, Gaia nous apporte une carte chimique de la galaxie. Cette vue de la totalité du ciel montre un échantillon des étoiles de la Voie lactée dans le 3e catalogue de données Gaia. La couleur indique la métallicité stellaire. Les étoiles plus rouges sont plus riches en métaux. Avec Gaia, nous voyons que certaines étoiles de notre Galaxie sont constituées de matière primordiale, tandis que d’autres comme notre Soleil sont constituées de matière enrichie par des générations précédentes d’étoiles. Les étoiles les plus proches du centre et du plan...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles